Saurian

Nouveau Champion couronné au Houblon d'Or! L'Amoché devrait s'appeler l'Amocheur!


    Le commencement

    Partagez
    avatar
    Menathori ae Terron
    Maitre du jeux

    Messages : 750
    Date d'inscription : 24/08/2010

    Personnage
    Race: Nurem
    État de Santé: Sain
    État de Consicence: Éveillé

    Le commencement

    Message  Menathori ae Terron le Sam 5 Mar - 1:57

    - Certains prétendent qu'il se crée un nouvel univers chaque fois qu'un choix est posé, ce nouvel univers comportant l'éventualité rejetée. Il existerait ainsi donc une infinité d'univers dans lesquels nos vies seraient différentes, voire absentes et aucun de ces univers ne pourrait prétendre être à l'origine des autres. Un peu tiré par les cheveux, non!? Mais si l'on considérait seulement les évènements notables, les plus inusités, les grands bouleversements de l'évolution de notre Univers? Serait-il possible qu'un cataclysme de grande envergure entraîne suffisamment de nouvelles éventualités et qu'un nouvel Univers soit alors crée pour les contenir...Non, c'est bien-sur tout aussi ridicule...mais pas totalement dénué d'intérêt...

    ...Imaginons la scission de notre Unvers connu si la météorite, le tueur planétaire qui a frappé le Yucatan il y 65 millions d'années, ne l'avait pas fait...

    - (-160 000 000): Les Dinosaures sont rois et maîtres de la Pangée. Il sont nombreux et la nourriture abonde et leur taille n'a de cesse de s'accroître. Mais la Pangée commence à se scindre. La dérive des continents est un long processus mais les dinosaures ont tout le temps devant eux.

    - (-80 000 000): Les continents se sont considérablement éloignés les uns des autres mais l'on retrouve maintenant des dinosaures à la grandeur du globe. L'évolution est lente mais constante. Les grands herbivores ont atteints de telles proportions qu'il semble impensable de les attaquer. Par contre, ils doivent se nourrir sans jamais arrêter. Les prédateurs sont de plus en plus féroces, leurs armes toujours plus létales mais ils ont besoin de chair fraîche et n'ont d'autre choix que de toujours chasser. Plus forts, plus grands et toujours dans la démesure.

    - (-65 000 000): Une monstrueuse météorite de 10 km de circonférence traverse l'espace à plus de 50 000km/h en direction de la terre. L'impact sera considérable mais...mais l'angle d'approche est mince et l'atmosphère terrestre parvient à faire richocher le tueur planétaire comme une pierre plate à la surface de l'eau et toute cette masse rocheuse poursuit sa course normalement dans l'espace...pour emboutir la lune de plein fouet. L'impact est monumental et dévie l'orbite lunaire de près de 25 000 km. Les conséquences sur la terre sont apocalyptiques. Le changement brusque de la gravité dû à l'éloignement lunaire provoque un désaxage complet de la rotation terrestre. Le pôle nord se trouve désormais en plein océan pacifique alors que la Malaisie devient le nouveau pôle Sud et l'équateur passe dorénavant par Greenwich. Les marées deviennent hésitantes et chaotiques et le niveau des eaux grimpe dramatiquement. Les conditions climatiques à la surface du globe sont renversées et plus de 80% de ce qui y vit voit son habitat se métamorphoser et disparaître. Le seul endroit de la planète où les conditions demeurent presqu'inchangées est l'Afrique alors que l'équateur la traverse toujours mais dans l'autre sens. Et seuls de la planète, les dinosaures Africains survivent à ce cataclysme.

    - (-2 000 000): Les conditions climatiques se sont stabilisées et la vie est réapparut à la surface du globe mais pour l'instant, le seul endroit du monde qui voit l'évolution faire de grands pas est l'Afrique. Le temps de l'opulence est cependant bien loin maintenant et les êtres de démesure n'ont plus leur place. N'auront survécus à ce cataclysme que les dinosaures faisant moins de 2 mètres et encore, il leur aura fallu beaucoup d'ingéniosité pour survivre au nouvel ordre des choses. Là où l'on ne travaillait avant que pour soi règne désormais l'entraide et la fraternité. Les dinosaures auront comprit qu'il valait mieux travailler de concert et créeront la première civilisation sédentaire: Les Saurians. La race saurianne a radicalement évolué et muté. La position debout a libéré les membres antérieurs qui se sont allongés. Les pieds et les doigts sont désormais préhensibles et aplatis pour accroître la stabilité, le dos est plus droit, la queue plus courte. Le faciès s'est adouci et la dentition s'est adaptée à la cuisson de la nourriture. Les écailles ne se chevauchent plus mais forment un tissu uni et souple. Les yeux se sont enfoncés dans l'orbite pour s'adapter à la vision de proximité le cerveau a décuplé de volume.

    - (-100 000): Avec un peu de retard par rapport à notre univers, voici que l'évolution nous apporte une nouvelle créature, semble t-il doué d'une certaine intelligence. Les primates se tiennent désormais debout et celà suscite l'étonnement chez les Saurians. Et voici qu'on invente la domestication, tout d'abord doucement, car l'humain semble de peu d'utilité, mais avec le temps, et si l'on y met l'effort, il peut accomplir certaines tâches ingrates qu'un Saurian de niveau social élevé jugera indignes de lui. Quant à la civilisation saurianne, elle maîtrise déjà le travail du bronze, la maconnerie et la poterie et s'est doté d'un systême de croyances religieuses sophistiqué.

    - (-10000): La guerre fait rage! Personne ne sait comment tout celà a commencé et à l'évidence, personne ne s'en soucit vraiment. Les Cyraptos ont toujours été la plus puissante des nations Sauriannes, quoi que de l'avis de plusieurs, ont aussi toujours été les plus bêtes. Déjà, ont considère que les Caïbos et les Crokos ont été éradiqués. Les Carnos et les Coeluros sont désormais alliés et leurs progrès techniques combinés leur donne temporairement un avantage, surtout au niveau maritime. Leur flotille de barges à voilure leur permet d'attaquer les villages côtiers sans devoir affronter les guerriers Cyraptos invincibles. Mais ils travaillent également en secret à l'élaboration d'une nouvelle technologie pour fuir le continent si jamais la guerre les menait au bord du gouffre. De leur côté, les humains sont toujours en esclavage mais ont considérablement progressé. Ils ont leur propre langage et leurs propres croyances et aprennent rapidement auprès des Saurians. Trop rapidement peut-être car certains d'entre eux parviendront à s'emparer de quelques barges et fuiront le continent Africain.

    - ( -5000): Le choix s'imposait, il n'y avait plus aucune autre option. Les Carnos et les Coeluros ont choisi d'abandonner l'ancien monde aux Cyraptos pour tenter d'atteindre de nouveaux rivages. À bord de leurs barges géantes de bois et de fer et propulsées au moyen de pales rotatives entrainées par la vapeur, ils atteindront bientôt un nouveau continent où ils s'installeront avec les nombreux esclaves qu'ils ont apportés.

    - (-2000): L'établissement aura été pénible mais ils y seront parvenus. Une immense jungle propice aux mères pondeuses des Carnos jouxtant des steppes infinies ou peuvent chasser les rapides coeluros. Ce sont les humains qui posent désormais problème. Ils se reproduisent trop rapidement et deviennent incontrôlables. Il osent même faire des revendications, n'acceptent plus de servir de nourriture. Certains d'entre eux parviendront même à traverser l'infranchissable arête montagneuse du Nord.

    - (An 0): La guerre a de nouveau éclaté il y a plusieurs années, mais cette fois entre les Carnos et les Coeluros et la cause est humaine. Les Carnos qui s'occupent de l'esclavage humain depuis l'arrivée sur ce continent refusent maintenant de fournir la main d'oeuvre aux Coeluros. Les humains se joignent alors aux forces Coeluros pour tenter de renverser la dictature Carnos qui n'a d'autre choix que de leur offrir leur liberté. Et leur chef, Nurem, part s'installer dans les plaines à l'Ouest des marais de la mort.

    - (300 AC): Libérés de l'opression, les Nurems peuvent enfin démontrer leur potentiel. Ils ont inventé le commerce et l'art, l'écriture et les mathématiques, et ils progressent à un rythme effréné. Et ils ne sont pas seuls! Au nord, par delà la grande chaîne montagneuse vivent les Grekorost, un peuple sauvage aux moeurs douteuses. Et à l'ouest, dans la grande forêt noire et au-delà encore, sur la côte et dans les îles se trouvent les Haumes et les Ligorhaumes, des peuples fiers et racés, qui habiteraient ce continent depuis plus de 10000 ans.

    - (1000 AC): Voici où nous en sommes maintenant. L'économie Nurem détermine le cours du monde. Les affrontements sont fréquents mais les forces sont à peu près égales, les Nurems y veillent bien sur. Une économie de guerre est une économie saine s'il n'y a pas de vainqueur. Toutes les routes mènent à Midbourg dit le dicton, mais il serait peut-être plus juste de dire que toutes les routes en partent.

      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 20:36